• Les Journées du patrimoine au musée

    Samedi 19 et dimanche 20 septembre 2015
    Les Journées du patrimoine
    au Musée barrois

    Les Journées du patrimoine au musée

    Samedi 19 septembre 2015

    Concerts "Autour du violoncelle"

    * à 15 h : 10 siècles en 1 heure
    Des danses médiévales au tango via Bach ou Gershwin, une viole de gambe et un violoncelle se promènent d’un siècle à l’autre avec humour et poésie. On ne vous fait pas un tableau : une peintre se chargera de croquer l’instant.
    Avec Evelyne Peudon (violoncelliste) et Micheline Reboulleau (peintre)

    * à 20 h : Suites de BachEntre ses suites, Jean-Sébastien Bach lui-même nous raconte quelques épisodes croustillants, savoureux et même intimes de cette vie ô combien riche que Dieu a bien voulu lui prêter... en direct, une peintre croque les personnages et le public.
    Avec Evelyne Peudon (violloncelliste), André Beuchot (comédien) et Micheline Reboulleau (peintre)

    Réservation obligatoire pour les deux concerts.

     

    Visite guidée de l'exposition Bières à Bar.
    Histoire des brasseries barisiennes
    à 17 h

     

    Dimanche 20 septembre 2015

    Les Journées du patrimoine au musée

    * à 16 h : rencontre avec Jacques Fagot, microbrasseur à Rarécourt

    La bière fermière à Rarécourt, une façon de revisiter la notion de "tradition" et d'allier deux approches du patrimoine : le patrimoine naturel et le savoir-faire.

    Parmi les 700 brasseries françaises, rares sont celles qui tentent de rassembler sur un même lieu géographique, les trois métiers qui mènent "du champ à la chope" : agriculteur, malteur, brasseur. Ces trois savoir-faire, au nom d'une certaine idée du "progrès", sont aujourd'hui systématiquement segmentés. Les anciennes grandes brasseries de la Meuse témoignent de ce "divorce" aux conséquences parfois surprenantes : la méconnaissance des consommateurs sur les matières premières de la bière, la non valorisation des ressources energetiques locales, le peu d'intérêt porté à la culture de la céréale brassicole emblématique : l'orge.

    La présentation mettra l'accent sur plusieurs éléments : comment allier agronomie et conserver notre patrimoine naturel (notion d'agriculture de conservation), comment tirer parti des ressources énergétiques locales (solaire thermique et bois) et comment s'initier à des savoir-faire à priori et injustement considérés comme trop "scientifiques" et "industriels" pour concerner des amateurs ?

    Sur la base d'un diaporama comprenant des exemples concrets mis en place à la ferme de la Vallée, les visiteurs pourront découvrir bon nombre de solutions tout à fait transposables et mesurer combien cette présentation s'intègre parfaitement dans la thématique du week-end : le patrimoine.

     

    Pendant tout le week-end, l'entrée au musée est gratuite pour tous. Venez nombreux !

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :